les banques commencent à durcir leurs conditions d’accès aux prêts immobiliers

L’équipe ABCmonTO et Stéphane Joubert vous informent :

Conséquence de la recommandation du HSCF fin 2019, les banques commencent à durcir leurs conditions d’accès aux prêts immobiliers. Selon les chiffres de l’Observatoire Crédit Logement / CSA, en janvier 2020, la durée des prêts a baissé et le niveau d’apport personnel s’est redressé.

Fin d’année dernière, pour éviter de mettre en péril la stabilité financière des banques, dont les marges s’amenuisent, et pour protéger les emprunteurs, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HSCF) a recommandé aux banques de limiter les durées de crédit à 25 ans et de ne pas dépasser le taux d’endettement de 33%.

Selon les derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement / CSA, en janvier 2020, la durée des prêts immobiliers accordés a baissé, le niveau d’apport personnel s’est redressé et le taux moyen de crédit est resté stable.

En janvier 2020, la durée des prêts s’est établie à 227 mois en moyenne (19 ans). Alors que la durée moyenne des prêts était restée relativement stable tout au long de l’année 2019, l’année 2020 connait une diminution rapide et inhabituelle de la durée des prêts (5 mois de moins depuis décembre 2019).

Conséquence des recommandations du HCSF, la part de la production à plus de 25 ans diminue rapidement (1.3 % en janvier 2020) au profit des durées comprises entre 15 et 20 ans (33,1%).

Dans le même temps, le niveau de l’apport personnel rebondit nettement (+ 9.1% en janvier 2020 en glissement annuel, après – 5.5% en 2019) et l’indicateur de solvabilité des emprunteurs s’améliore.

Conséquence, la part des clientèles jeunes et/ou modestes qui étaient rentrées sur le marché en 2019 grâce à des taux d’apport personnel particulièrement bas est en baisse.

Les courtiers ABCmonTO sont disponibles pour toutes informations ou échanger sur votre projet au 02.47.614.514 ou sur notre site www.abcto.fr

source : https://www.boursorama.com/